Garder ses testicules au frais : douloureux !

C’est les spermatozoïdes qui le veulent puisque, pour être fabriqués, ils doivent se trouver à au moins 2°C en dessous de la température corporelle. 

La question est venue pendant la deuxième formation en éducation sexuelle pour les profs de bio au Rwanda que j’ai donnée cette année : pourquoi est-ce que les testicules sont tellement douloureuses quand on les frappe ?

Parce qu’il faut avoir avoir le réflexe de se protéger les testicules si on les sent menacées ! Une fois que nous, les hommes, (grrrr), avons expérimenté le premier choc dans nos testicules, on a plus envie que ça arrive. Sauf si on fait partie de l’équipe de Jackass :

Ce réflexe (observez la tentative de protection des parties sensibles)… :

Non ! pas dans les parties !

…est conditionné par l’envie de ne pas avoir mal aux testicules qui sont bardés de nerfs sensitifs car, si on avait pas le réflexe de les protéger, vu leur situation exposée aux dangers de la vie active, nos boulettes seraient vite endommagées et mettraient en péril nos capacités reproductrices.

Pourquoi ne pas avoir nos testicules protégées et bien au chaud derrière le pubis ? Bonne question coco.  Eh bien, si les testicules se trouvent à l’intérieur du corps, elles ne produiraient pas de spermatozoïdes dont la conception se fait à au moins 2°C en dessous de notre température corporelle. Juste avant la naissance, les testicules des garçons descendent dans les bourses, le scrotum. Il arrive parfois que les deux ou un testicule ne veut pas descendre dans le froid, c’est la « cryptorchidie », qui est une cause de stérilité.

Cryptorchidie

Face au dilemme  « rester au chaud » ou « m’exposer aux chocs », la nature a mis au points des stratégies comme « l’ascenseur », à l’image du furet, dont les testicules sont dans les bourses uniquement en période de rut ! Le reste du temps, les testicules remontent au chaud, pépères, protégées dans la cavité abdominale.

Nous ne sommes pas des furets alors, à vos bourses !

3 réflexions au sujet de « Garder ses testicules au frais : douloureux ! »

  1. Ping : Garder ses testicules au frais : douloureux ! | Rock 'n' Science

  2. Ping : La St Valentin du côté des blogs scientifiques - De la science sauvage pour des cerveaux en ébullition

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *