Le risque chimique de la copulation

Copuler dans le labo de chimie peut avoir des conséquences graves pour la santé. Si toutes les précautions ne sont pas prises, les personnes qui réalisent la copulation s’exposent à des substances cancérogènes très agressives !

Les réactions de copulation sont en général assez lentes (pas de raison de bouder son plaisir, hein !?) et sont à l’origine de la formation de nombreux colorant en faisant réagir un sel de diazonium avec une amine primaire ou hétérocyclique ou un phénol. Le terme diazonium provient des molécules qui se terminent par une liaison triple entre deux atomes d’azote. Cette fonction -N≡N+ est un puissant chromophore d’où son utilité dans la formation de colorants.

Le risque cancérogène de la copulation provient des amines qui sont très agressives dans le domaine de la copulation, grrrr !.

Pour finir, je vous propose de faire un exercice de copulation : représenter les structures des produits de départ de la raction de copulation diazoïque utilisée pour préparer des colorants dont les structures sont données ici : méthylorange ; jaune beurre ; rouge para et rouge citrin. Bonne pratique, et n’oublier pas de vous protéger (des amines).

Image

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *