Le salaire de la peur II

Personne n’empêchera une bande d’ados de faire leurs recherches sur Internet pour tenter de faire leurs explosifs… Alors voilà, je préfère donner ma manip de pétards et de poudre noire, sûre et amusement garanti.

Cet article fait suite au « Salaire de la peur I« , sur les vertus éducatives et pédagogiques de la fabrication des pétards en classe.

images

Poudre noire:

• KNO3: 75%
• S: 12,5%
• C (charbon de bois): 12,5%

Les éléments doivent être réduits en poudre séparément au mortier-pilon. Plus c’est fin, mieux c’est.

Avec 5g de poudre c’est suffisant.

Pas de flamme, allumettes, briquets à proximité! Stocker dans un récipient dans un endroit frais à l’abri de la lumière.

Dextrine:

Mettre de la fécule de maïs au four ou étude à 180°C pendant 3 heures. La dextrine est prête lorsque la poudre prend une couleur jaunâtre.

Granulation de la poudre noire:

Ajouter à la poudre noire 15% en masse de dextrine. Imprégner la poudre noire d’un mélange 75% H2O – 25% C2H5OH jusqu’à obtention d’une pâte.

Étaler cette pâte de poudre noire, après avoir bien mélangé, sur du papier filtre, comme du beurre. Laisser sécher.

Quand c’est presque sec réduire la pâte en petites granules.

Laisser sécher complètement.

Stocker dans un récipient dans un endroit frais à l’abri de la lumière.

La poudre noire granulée a une vitesse de combustion beaucoup plus élevée que la poudre mixée simple.

La mèche:

Mélanger la poudre noire avec 5% de dextrine à de l’eau jusqu’à formation d’une pâte. Imbiber du fil de coton, préalablement lavé à l’eau chaude et détergent et rincé à l’eau froide. Laisser sécher complètement.

Le pétard itself:

Étape 1: Enrouler du papier le plus fermement possible de manière à former un tube solide. Boucher un des côtés du tube avec de l’argile et pratiquer un trou pour faire passer la mèche. Attention, le trou ne doit pas être trop grand, sinon ça ne risque pas d’exploser et pas trop petit sinon, ça empêchera la mèche de se consumer vers l’intérieur de l’explosif. Ne pas encore placer la mèche! Colorer, peindre l’extérieur en rouge afin que ça ressemble à un petit bâton de dynamite!

Étape 2: Une fois l’argile séchée, placer la mèche à l’intérieur du «bâton de dynamite». La mèche doit occuper une bonne longueur de l’explosif et doit être assez longue, 20cm, à l’extérieur pour vous laisser suffisamment de temps pour s’en éloigner avant l’explosion.

Étape 3: Placer la poudre noire à l’intérieur du tube en veillant à comprimer la poudre sans endommager la mèche. Boucher l’autre extrémité du tube avec de l’argile. Attendre que le tout soit sec. Conserver l’ensemble dans un endroit sec, à l’abri de la lumière et de la chaleur.

REMARQUE: la poudre noire est très inflammable! Aucun briquet, allumette etc.

Trois cas de figure peuvent se produire concernant l’explosion:

  1. Il ne se passe rien: la mèche a été endommagée lors de la fabrication du pétard, l’argile n’est pas sec…
  2. Le pétard s’enflamme sans exploser: la poudre n’a pas été assez tassée, le tube n’a pas été fait de manière rigide, le trou par lequel passe la mèche est trop large, l’argile n’a pas séché suffisamment.
  3. Le pétard explose: YEAH! Well done folks!

Attention, vérifiez bien les législations en lien avec la fabrication artisanale d’explosifs! Ça pourrait vous éviter des ennuis du genre «j’ai fait faire des explosifs au fils du premier ministre alors que c’est interdit dans le pays».

Bon amusement et n’oubliez pas, pour continuer à s’amuser à faire des sciences rock’n’roll, respectez les consignes de sécurité!

Et enfin, je décline toute responsabilité en cas d’accident survenu à cause du non respect des consignes de sécurité écrites ci-dessus.

4 réflexions au sujet de « Le salaire de la peur II »

  1. Salut,
    En tant que collègue et connaissant la capacité des institutions à tout faire retomber sur le dernier maillon de la chaîne, il me semble que ta démarche aussi louable qu’elle soit risque de t’attirer des ennuis en cas d’accident !
    Maintenant à titre perso je suis ton blog depuis peu de temps et je pense que je vais m’inspirer de certaines de tes notes 🙂
    Bonne continuation.

  2. Salut,
    En tant que collègue et connaissant la capacité des institutions à tout faire retomber sur le dernier maillon de la chaîne, il me semble que ta démarche aussi louable qu’elle soit risque de t’attirer des ennuis en cas d’accident !
    Maintenant à titre perso je suis ton blog depuis peu de temps et je pense que je vais m’inspirer de certaines de tes notes 🙂
    Bonne continuation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *