Ratage de science : électrocution en plein cours de physique

En vérifiant le montage de sa démo d’électricité, un prof se prend une décharge, et c’est super drôle !

Oui, on pourrait croire que je suis sadique (oui, je dois bien l’être un peu, j’aime bien regarder des vidéos où des gens se font – un peu – mal) mais si vous, vous allez rire, c’est bien parce que cette petite décharge sur le prof est vraiment drôle, objectivement je veux dire, constatez plutôt :

Alors, drôle hein ?

Et le Gif du moment du drame :

Electricity Fail GIF

Alors, que s’est-il passé ? Bon, oui, la vidéo est de très mauvaise qualité mais on voit quand-même une lueur bleue qui accompagne la décharge, ce n’est donc pas que le prof met bêtement ses doigts sur son transformateur pour savoir s’il fonctionne, ça ressemble plutôt à une expérience d’accumulation de charges statiques du genre « Générateur de Van de Graaff » :

Pas mal hein ! Recevoir des décharges, ça fait un peu mal, je parle d’expériences personnelles, j’ai aussi joué avec un générateur de Van de Graaff, mais ça va, c’est rigolo quand-même.

Quelqu’un qui prend les fortes électrocutions au sérieux, c’est Mehdi Sadaghar, une Ingénieur fou qui teste sur lui différents phénomènes électriques sur sa chaîne YouTube « electroBOOM », un vrai sacrifice pour la science et nos zygomatiques :

Evidemment :

NE FAITES PAS CA A LA MAISON !!!!!

Merci.

MISE A JOUR 24 MARS 2019

Je tenais à répondre à deux commentaires sur la page FB du Café des Sciences au sujet de ce billet.

On me signale premièrement que « Sur le campus de Jussieu à Paris (Sorbonne Université), le bâtiment d’ingénierie port le nom de Félix Esclangon, mort électrocuté devant ses élèves en 1956″ ainsi que « Des élèves filment en cours et se moquent. La vidéo est partagée et commentée « … et c’est drôle » … bizarre mais je ne ris pas du tout. »

Alors… Il est clair que nous, profs de science, nous sommes amenés à faire des expériences qui comportent un certain danger et c’est à nous, enseignants d’évaluer le risque auquel on s’expose avec les élèves/étudiants ; l’histoire de Félix Esclangon est tragique et il est la preuve qu’on ne peut pas tout contrôler et qu’un accident est malheureusement toujours possible. J’ai moi-même eu de sacrées sueurs froides (je devrais faire un post sur mes gaffes, accidents et ratages en classe) quelques fois, surtout en début de carrière où le manque d’expérience, la précipitation et le stress peuvent nous amener à mal évaluer le risque. Mais bon, dans le cas de la vidéo partagée dans cet article, je ne pense pas que le prof soit en danger s’il réalise bel et bien une expérience de magnétisme et je ne partagerais pas une vidéo d’un prof prise à son insu qui serait de plus, victime d’un accident grave. En ce qui concerne l’élève qui a filmé, vu l’angle de prise de vue, il ne semble pas se cacher et a probablement été autorisé à filmer. (Avant que les téléphones ne soient interdits dans mon école, j’autorisais les élèves qui le désiraient à filmer mes expériences en classe.)

Pour placer ce post dans son contexte, je suis passé à deux doigts de me faire électrocuter en classe cette semaine devant les élèves, non pas à cause d’une expérience, mais à cause d’un câble de multiprise défectueux qui a provoqué un court-circuit à quelques centimètres de mon pied… J’ai eu une belle trouille et je vous assure que mes élèves n’ont pas du tout rigolé… j’ai écrit ce post pour dédramatiser 😉

2 réflexions au sujet de « Ratage de science : électrocution en plein cours de physique »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *