Mesure la vitesse de tes réflexes avec le « réflexomètre »

Issu de la recherche la plus poussée en matière de pédagogie des sciences, le réflexomètre vous permet de mesurer le temps que prend un réflexe pour s’effectuer.

Et voici la bête : une échelle logarithmique de mesure du temps (en millisecondes) avec de superbes dessins (Aaaaah ! Le design des schémas pédagogiques de biologie, tout un style !)

reflexometre

Le réflexomètre à imprimer en format A4

Cette feuille, à imprimer en format A4, doit être plastifiée ou collée sur une carton pour fabriquer votre réflexomètre. (Et le réflexomètre en pdf est ici : reflexometre.pdf)

Comment ça marche ?

C’est très simple. Un « expérimentateur » tient la feuille par le haut alors qu’un autre personne, le « cobaye » (la personne de qui on mesure la vitesse des réflexes) devra placer ses doigts au niveau « 0 » de l’échelle de temps.

Reflexometre2

Bien tenir le réflèxomètre

Attention, il faut placer les doigts en pince sans tenir la feuille (sinon c’est tricher ;-)).

reflexometre3

Placer les doigts « en pince » au niveau « 0 » sans tenir la feuille

Dès que l’expérimentateur lâche le réflexomètre, le cobaye tente de l’attraper le plus rapidement possible et ensuite on regarde la valeur sur laquelle les doigts ont arrêté le réflexomètre ; ici, 215 millisecondes :

Reflexometre GIF

Mais finalement, on mesure quoi ?

Le temps que prend un message nerveux sensitif pour aller des yeux vers le cerveau qui lui, va analyser le message, décider quoi faire et envoyer sa réponse sous forme de message nerveux moteur vers un (des) organe(s) effecteur(s) qui dans notre cas, sont les muscles des doigts qui devront attraper le réflexomètre. Et tout ça en maximum 230 millisecondes pour les plus lents ! Rapide, non ?

Un petit schéma et ça passera mieux (ici, le cas d’un footballeur avec un cerveau) :

nerf moteur sensitif

Mise en relation des organe de sens, cerveau et organes effecteurs, source : lewebpedagogique.com

Et encore : j’adore le design des schéma de biologie des manuels scolaires, tout un style !

Petite remarque sur la terminologie « réflexe »

Typiquement, un réflexe est une réponse musculaire involontaire (mais aussi stéréotypée et, évidemment, en réaction à un stimulus) qui est produite par un « arc réflexe » sans intervention du cerveau (un « arc réflexe » peut passer par la moelle épinière, c’est le cas lors du retrait d’un membre qui ressent une douleur) ou de la volonté consciente. Il est clair que lors des premiers essais avec le réflexomètre, la décision de saisir la feuille qui tombe est consciente mais cependant, elle deviendra de plus en plus automatique avec la pratique et deviendra donc, un réflexe au sens plus strict.

Action !

Vous pouvez organiser ça avec plusieurs personnes sous forme de concours mais pour être le meilleur en réflexe des doigts, je vous recommande un sacré entraînement, de l’aérobic (et j’adore l’aérobic alors je vous préviens, je vais essayer de faire un billet sur l’aérobic la semaine prochaine !) :

Moi, ma moyenne, c’est 125 ms ! (mais seulement après une heure d’aérobic en guise d’entrainement)

Vous, vous faites mieux ?

Vivement la semaine prochaine !

 

Crédits photos et gif : sproutchlagrenouille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *