Les États-Unis ont détruit un satellite espion, la Chine demande des explications

La destruction d’un satellite à basse altitude par un missile indien fait actuellement les gros titres. Mais les États-Unis ont réalisé la même opération en 2008, rappel des faits.

ISS

Station Spatiale Internationale. Source : NASA (Domaine public)

Fin 2006, un satellite espion américain, le USA-193, un petit bijoux de technologie de plus d’une tonne, de la taille d’un autobus et contenant 500kg de carburant toxique (hydrazine) montre des signes de faiblesse. Le président de l’époque, Georges Bush ordonne à l’US Navy la destruction du satellite devenu dangereux…

via GIPHY

 

…ce qui sera fait le 21 février 2008 (GMT). Le missile lancé depuis un navire militaire réduira en poussière le satellite jugé dangereux. Il explosera à une altitude 247 km au dessus de l’Océan Pacifique. Le Secrétaire d’Etat déclare à l’époque que « quasiment tous les débris vont se consumer à leur entrée dans l’atmosphère dans les 24 à 48 heures et les débris restant devraient rentrer dans l’atmosphère dans les 40 jours ». L’opération aura coûté entre 40 et 60 millions de dollars.

Voilà voilà.

Alors évidemment, l’opération est qualifiée de réussie selon les autorités américaines, opération qui était nécessaire pour le bien de l’humanité à cause de la demi-tonne d’hydrazine qui servait de carburant au satellite. Mais cette demi-tonne de carburant aurait tout aussi bien pu se désintégrer lors de l’entrée de l’engin dans l’atmosphère terrestre ; et c’est là que la Chine s’est mise à douter des bonnes intentions des américains. C’est pas que la Chine n’a rien à se reprocher non-plus, Pékin à procédé à la destruction de satellites météos avec des missiles en 2007… Derrière de bonnes intentions, se cachent en fait une démonstration de force : on est capable de détruire un satellite avec des missiles ! Et pouvoir faire ça donne un statut, on devient une  « Superpuissance de l’espace », tadaaaaaaam !

L’Inde vient d’acquérir ce statut le 27 mars avec son tir réussi qui a détruit un satellite à près de 300km d’altitude, les conditions et les conséquences de ce tir sont, en théorie, similaires aux tirs de 2008 des Etats-Unis. Mais Jim Bridenstine, administrateur de la NASA déplore cet exploit indien, « c’est vraiment terrible » déclare-t-il, « le tir d’essai effectué par l’Inde pour détruire son satellite pourrait mettre en danger les astronautes à bord de la Station Spatiale Internationale (ISS) » ; l’ISS a été lancée en 1998, et est désormais en orbite basse (entre 330 et 420 km).

Alors, qu’est-ce qui dérange le plus : que l’Inde ait propagé temporairement des débris dans l’espace ou qu’elle aussi soit devenue une « superpuissance spatiale » au même titre que les USA, la Chine et la Russie ?

Sources :

Les Etats-Unis ont bien détruit leur satellite espion, Le Figaro

Le satellite espion qui embarrasse les Etats-Unis, Le Figaro

L’ISS et ses occupants sont menacés par les débris du satellite indien, Siècle digital

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *