Il est mort le gecko ? [Courrier des lecteurs]

Georges m’envoie une photo sur whatsapp et me demande, intrigué, si ce gecko, figé depuis trois jours sur le mur de sa maison est mort et dans ce cas, pourquoi y reste-t-il collé ?

Gecko mur accroché

Un gecko mort accroché au mur

Bonjour Georges ! Malheureusement oui, en première analyse, ton gecko à l’air bien mort : position aberrante, légèrement décoloré, deux doigts de sa patte postérieure droite sont déjà nécrosés. Un gecko de la même espèce (Hemidactylus mabouia), en bonne santé, ça ressemble à cela :

Hemidactylus mabouia, house gecko

Hemidactylus mabouia, « gecko des maisons » ; Cred. Eric Leeuwerck

Alors, que s’est-il passé ? Sa patte antérieure droite a une rougeur sur l’avant-patte (je ne sais pas si c’est le terme correct, mais ça le fait) et la queue totalement amputée. Il a l’air d’avoir réussi à échapper aux furies d’un chat ou d’un chien. Normalement, les geckos ou certains lézards peuvent perdre une partie de leur queue lorsqu’ils se font chasser. Le reste de queue se tortille et sert d’appât :

Pendant ce temps, le reptile a le temps de vite se mettre à l’abri. La queue repoussera, comme on peut le voir ici :

gecko queue repousse

La queue de ce gecko repousse ! Cred. Eric Leeuwerck

Et ce processus de « arrache-moi pour que le reste du corps s’échappe, je repousserai plus tard » est pas mal expliqué ici :

Ceci étant, la queue a été amputée plus haut que la normale ! Après s’être échappé, le gecko n’a probablement pas pu récupérer de ses blessures et a agonisé sur le mur…

Mais pourquoi alors, si il est mort, reste-t-il accroché au mur ? Cela est dû à une particularité exceptionnelle des pattes des geckos. Leur structure leur donne une exceptionnelle adhérence ! Ce n’est pas un secret, on a tous été surpris par ces bestioles qui surgissent de nulle part et qui sautent pour s’échapper sur les murs ou qui restent aux aguets au plafond. Ces pattes sont munies de lamelles aux milliers de poils en forme de spatules, ce qui permet une adhésivité instantanée (les geckos se déplacent très rapidement) et très puissante : un gecko peut résister à une traction de 2Kg et ce, sur n’importe quelle surface !

Patte de gecko

Patte de gecko ; Cred. Eric Leeuwerck

L’inclinaison des poils à 30° permet d’annuler l’adhérence lorsque la patte de l’animal se soulève et ce, instantanément !

Les propriété de ces pattes son tellement extraordinaires que la science s’y intéresse de près : elles pourraient donner des solutions pour des pansements chirurgicaux bio compatibles et biodégradables ou pourrait être d’une grande utilité pour les missions spatiales, la NASA étudie la question pour ses robots.

Tout ça pour dire : voilà pourquoi, même dans la mort, le pauvre gecko est resté collé sur le mur.

Que ce bijoux de l’évolution repose en paix.

Une question ? N’hésite pas à me la poser ! Par mail (eleeuwerck@yahoo.fr), sur la page FB de rock’n’science et pour les intimes, par WhatsApp, sms, téléphone ou autour d’une bière ! Ou aussi en commentaire à ce billet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *