Le premier avion de l’histoire a été inspiré par l’aile de la chauve-souris

L’aile de la chauve-souris a été une grande source d’inspiration pour la conception d’objets volants, de Léonard de Vinci en passant par Clément Ader. Quelques explications.

Dessins originaux d’Ader pour le dépôt de son brevet d’invention de l’avion. Domaine public, https://commons.wikimedia.org

C’était en 1890 que Clément Ader faisait décoller le premier avion à moteur de l’histoire, « Eole », marquant ainsi, le début de l’aviation. Mais avant de concevoir son avion, Ader s’était procuré des Roussettes des Indes : d’énormes chauve-souris dépassant les 1,10 mètres d’envergure ; il les a observées voler dans une volière qu’il avait construite dans son jardin à Paris. Suite à ses observations, Ader conçoit le premier modèle d’Eole et tente un premier essai le 9 octobre 1890. Grâce à ses ailes et un moteur 4 cylindres à vapeur à brûleur à alcool, le premier avion à motorisé s’élève à une hauteur de 20 cm sur une longueur de 50 mètres ! Ce mini-vol se fait sans véritable contrôle de l’appareil, il faut dire. Des copies ultérieures d’Eole ont cependant réussi à voler plus efficacement.

Eole en vol, (avion III, 1897) le premier avion à moteur avec ses allures de chauve-souris. CC : Wikimedia Commons

Plus étonnant encore, selon moi (car plus ancien), ce sont les modèles d’ailes qui ont été imaginés par Léonard de Vinci pour voler !

Alors oui, d’accord, on pourrait me reprocher mon manque d’objectivité, dire que je vois des ailes de chauve-souris dans toutes les inventions planantes de l’Humanité mais Léonard de Vinci a réalisé les croquis de plus de 400 machines volantes dont quelques-unes à ailes battantes. Et là, avec les ailes battantes, il s’est retrouvé face à un problème : le poids des ailes était trop important pour être supporté par des bras humains et pour effectuer des mouvements de battements en même temps. La solution ? S’inspirer de la voilure légère des chauve-souris.

Dessins réalisés par Léonard de Vinci dans le but de concevoir une machine à voler. Drawingsofleaonardo.org

La nature, le vivant, est une grande source d’inspiration pour la technologie d’Homo sapiens. Imiter la nature pour le développement de technologies, c’est le biomimétisme. A ce sujet, on attribue l’un des premiers vols réussi à l’Ottoman Hezârfen Ahmed Çelebi en 1632 après s’être élancé de la tour Galata à Istambul et aurait parcouru une distance de plus de 3500 mètres ! Je me demande bien à quoi pouvait ressembler les ailes de son appareil… oiseau ou chauve-souris ?

En bon prof de bio, je ne résiste pas à l’envie de te faire réaliser une chauve-souris en papier, du biomimétisme pratique mais ça, ça sera pour la semaine prochaine !

Mais histoire de te faire patienter, voici une expérience de bionique : un avion en papier qui reproduit des mouvement d’être vivant, en l’occurrence, les battements d’ailes d’oiseau, ou de chauve-souris, c’est selon :

Merci de m’avoir lu, et parle des chauve-souris autour de toi !

3 réflexions au sujet de « Le premier avion de l’histoire a été inspiré par l’aile de la chauve-souris »

  1. Moi en langue locale au Togo, les gens nous appellent « chauve-souris » pour se moquer de nous car mon village s’appelle « Agou ». Au Togo, la chauve-souris est appelée « Agoutô ».
    Pour désigner, par exemple, les gens qui sont originaires de Kpalimé (une ville du Togo), on dit Kpalimétô mais pour Agou on dit plutôt « Agouawo ». Agoutô vraiment aurait fait chauve-souris

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *